la chenille processionnaire

 

 

 

 

 

 

 

 

La chenille processionnaire du pin (chenille processionnaire du chêne existe aussi) possède des poils urticants microscopiques qu’elle libère dans les derniers stades larvaires. Ceux-ci sont très allergènes et peuvent provoquer de violentes réactions chez l’Homme mais aussi chez les animaux domestiques (démangeaisons, problèmes respiratoires, ophtalmologiques, cardiaques, neurologiques, …).

Elle parasite les conifères comme le pin, le cèdre ou le douglas, en les défoliant de façon très prononcée.

Elle avance inexorablement sur le territoire français.

De janvier à mai, les bestioles descendent le long du tronc, en file indienne, à la queleuleu, les unes derrière les autres, la cohésion de la file en déplacement est parfaitement assurée par le contact direct entre les chenilles… une véritable procession ! Elles descendent inlassablement pour aller s’enfouir dans le sol où chacune des chenilles va entrer en chrysalide, puis se transformer en papillon.

Voici quelques liens pour vous renseigner :

https://chenilles-processionnaires.fr/nuisances-degats-chenilles.htm

http://www.luttechenilleprocessionnaire.fr/la-chenille-processionnaire-est-dangereuse-pour-lhomme-

 

Comment lutter ?

La meilleure solution consiste à faire appel à un professionnel.

Soyez vigilents :

Les chiens (plus que les chats), curieux par nature vont les renifler ou pire les mâchouillent. Une ulcération apparaît en quelques secondes, l’animal va baver, les babines et la langue vont enfler et devenir rouges et commencer à durcir et virer au blanc puis violet noir. Dès que vous repérez ces symptômes, il vous faut de toute urgence vous rendre chez votre vétérinaire.

 

La plupart des symptômes sont dérangeants et peuvent être traités de manière symptomatique. En cas de vomissements, de vertige et de fièvre, il est conseillé de se rendre à l’hôpital.

Les personnes entrant souvent en contact avec les chenilles processionnaires ont des symptômes de plus en plus importants. Dans les cas graves, un choc anaphylactique peut mettre la vie en danger.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager avec vos amis!

    Leave a Comment

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *