Secret de famille de Irène Frain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

QUATRIEME DE COUVERTURE

Orpheline très tôt, Marthe devient à force de ténacité et d’intelligence la femme la plus puissante de ce pays de Loire faussement paisible. Un mariage la fait entrer dans la bourgeoisie. La guerre de 1914 lui donne les clefs du pouvoir familial. Rien ne lui résiste jusqu’au jour où Lambert, son fils, se dresse contre elle…

Bien des années plus tard, son petit-fils, célèbre violoniste, va reconstituer peu à peu la vie de Marthe, et autour d’elle les drames, les haines, les vengeances – tous les secrets de famille que l’on croyait à jamais enfouis.

Un bouleversant roman-enquête par l’auteur du Nabab.

Prix R.T.L. Grand Public.

L’AUTEURE

Elle appartient à une famille de cinq enfants, dont le père, d’abord garçon de ferme devient professeur pour adulte. Sa mère est couturière.

En 1967, elle rentre à Khâgne (Nantes) et obtient son agrégation en lettres classiques en 1972.
Jusqu’en 77, elle enseigne les lettres classiques dans le secondaire, et à partir de 1975 le latin à la Sorbonne. Ce, jusqu’en 1981.

En 1979, parait son premier essai. Elle s’installe dans le Loir et Cher et ne cessera pas d’écrire.
On note dans l’œuvre d’Irène Frain deux courants profonds : une passion pour les enjeux inhérents à la condition féminine et une prédilection accusée pour l’Orient — les deux se recoupant souvent.
En 1984, elle commence une carrière journalistique (Paris-Match, Elle, VSD, L’équipe)
En 2004, elle entreprend avec son mari un voyage sur les traces de Joseph Rock (explorateur américain). Périple qui les entraîne aux quatre coins de l’Europe et au Tibet. Elle soutient depuis l’association Aide à l’Enfance Tibétaine.

En 2008 elle fonde le Women’s Forum for the Economy and Society.

Irène Frain est nommée commandeur de l’ordre national du Mérite en 2016.

MON AVIS

C’est un livre difficile à résumer tant l’ouvrage est dense. Irène Frain narre avec brio l’histoire d’une vie, celle de Marthe Monsacré, née en 1879 sur les bords de la Loire d’une mère qui meurt à sa naissance et d’un père inconnu. Un carton, retrouvé dans le faux-plafond d’une cuisine permet à son petit-fils, de retracer le secret de sa vie.

Une remarquable histoire de famille avec ses joies, ses violences, ses drames, qu’il serait dommage de ne pas lire.

J’ai beaucoup apprécié le style narratif de l’auteure et ses descriptions de la vie en province avec ses jalousies, ses racontars mais aussi ses belles demeures qui bordent la Loire, un fleuve, impétueux et sauvage qui quelque part, influe très largement la vie des hommes.

Un livre très documenté jusque dans les moindres détails et qui m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière page.

 

 

Partager avec vos amis!

    Leave a Comment

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *