Palais evanescent

PALAIS EVANESCENT

 

 

 

 

 

PALAIS EVANESCENT

L’enfant qui rêvait

d’être dans les airs,

s’installa sur un lit de plumes

dans un palais de brume

de cristal et de lumière

 

Non loin coulait une rivière

Dont le murmure clair

Et le clapotis léger

Berçait l’enfant émerveillé

Dans ce lieu extraordinaire

 

Le vent, ému par le bambin

Se fit zéphyr et mutin

Pour l’emporter cueillir au couchant

Les plus belles étoiles du firmament

Dans ce pays imaginaire

 

Le croissant de lune indulgent

Le berça doucement

Se mit à briller de mille feux

Et pour le rendre plus heureux

Offrit à l’enfant, un ami de poussière

 

Le petiot ouvrit ses yeux brillants

De fièvre et de restes de diamants

Il serrait dans ses bras son doudou

Auquel il tenait par-dessus tout

d’une voix claire il appela sa mère :

 

« Maman, où est le palais de lumière ? »

 

©MAC Tous droits réservés

 

 

 

Partager avec vos amis!

    Leave a Comment

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *