Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de Eric-Emmanuel Schmitt

MONSIEUR IBRAIM ET LES FLEURS DU CORAN

 

 

 

 

 

 

 

 

MONSIEUR IBRAHIM ET LES FLEURS DU CORAN

Quatrième de couverture :

Paris, années soixante. Pour échapper à une famille sans amour, Momo, un petit garçon juif de douze ans, devient l’ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim, l’épicier, n’est pas arabe, la rue Bleue n’est pas bleue et l’enfant n’est peut-être pas juif…

L’auteur

Normalien et docteur en philosophie, Éric-Emmanuel Schmitt s’est d’abord fait connaître au théâtre avec Le Visiteur, devenu un classique du répertoire international. Ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française. Sa carrière de romancier, initiée par La Secte des Égoïstes, connait un succès international.

Mon avis :

Momo est un garçon de 13 ans. Il n’a pas connu sa mère qui l’a abandonné peu après sa naissance emmenant avec elle Popol, son frère aîné. Depuis Momo vit avec son père, un homme méprisant et distant, avocat de son métier. Leur appartement est à l’image de leur vie triste et ordinaire. Tous les jours, Momo fait les courses chez Ibrahim, un arabe qui possède une épicerie rue Bleue, ouverte « de huit heures du matin jusqu’à minuit et même le dimanche ». Momo est juif. Mais l’est-il vraiment ?

Une belle amitié naîtra entre Ibrahim et Momo et ils s’apporteront mutuellement ce que la vie leur a volé. Ibrahim deviendra un guide pour Momo et Momo sera le fils qu’Ibrahim n’a jamais eu.

J’ai été sensible à ce roman, très touchant de 74 pages à peine qui est un condensé de bons sens, d’optimisme, de tolérance, d’émotion et d’amour.

C’est un livre qu’on a grand plaisir à lire et qui fait du bien ! Je vous invite à lire.

 

Partager avec vos amis!

    Leave a Comment

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *